U miò caminu

Mon point de départ est le proverbe corse « Mieux vaut des gens que du bien ». Il m’a fallu du temps pour stabiliser ma façon d’écrire, de sortir mon appareil pour graver les images. Le point de départ de mon chemin insulaire, le premier acte a été de dépasser les clichés préétablis et les normes en recherchant dans mes portraits la diversité des caractères et des situations.

Il faut de l’écoute, du dialogue. J’entends par là que le temps est un des facteurs importants dans l’édification de mes photographies humaines sur l’île.